Historique du Cercle d’Escrime de Namur

Né en 1904 dans une ancienne maison de Maître, le Cercle d’Escrime Namurois voit le jour par l’entremise de quelques nobles et gens de bonne famille qui désirent se rencontrer pour échanger les mondanités tout en pratiquant ce beau sport de prestige qu’est l’escrime.

Quelques sportifs namurois sont sortis du lot et certains ont même réalisé de très bons résultats en compétitions internationales.

Début des années 70, le hall de Tabora fut construit et dès sa réalisation, le Maître d’Armes de l’époque, Fernand BRIOT, y fit inclure au sol les attaches de fixation des pistes d’escrime. En 2001, le Maître Thierry POCHET prit la succession du « vieux maître » et le club se développa encore plus devenant très compétitif.

Le CEN déménagea cependant de Tabora vers le centre ADEPS de Jambes où une salle d’armes permanente fut aménagée pour y faire évoluer les futurs champions et l’équipe nationale Belge. Vu le développement du centre d’escrime, le CEN dû à nouveau déménager vers la salle d’armes de la caserne de l’école du génie de Jambes. La section Handis de cercle, à sa fondation, s’organisa au sein de l’espace Francis Laloux, plus accessible aux PMR. En 2018, le club aménagea une nouvelle salle d’escrime avenue Jean-Materne, à Jambes. Cela lui a permis de réunir escrime classique et escrime en chaise dans une nouvelle salle d’armes avec une meilleure installation et une superficie étendue. Cependant, cette installation n’est que temporaire, dans l’attente de la construction d’un centre sportif ou la pratique de l’escrime aurait bien sa place. Ce centre sportif devrait être situé à Bouge et la fin de sa construction est planifiée à 2023.

Le CEN compte à ce jour plus ou moins 120 membres, pratique les 3 armes et a un fort potentiel de jeunes par la collaboration avec les écoles locales et le développement des activités scolaires, parascolaires et des stages de la ville de Namur .

En 2011, le Maître POCHET a suivi une formation complète en France de handisports et handiescrime.

C’est donc tout naturellement qu’en 2012 le CEN fut le tout premier cercle d’escrime à s’affilier à la Ligue Handi Francophone pour permettre l’accès aux personnes en situation de handicap à la pratique de ce beau sport.

Depuis lors, le club a accordé une grande importance à l’accessibilité de la pratique de l’escrime. La pédagogie des entraînements pour les plus jeunes a été revue. Les jeunes escrimeurs débutant apprennent désormais l’escrime par le jeu, avec du matériel plus léger et adapté. Des sections pour seniors, femmes en remédiation suite à une opération du cancer du sein ou pour personnes malvoyantes / non-voyantes ont vu le jour. En janvier 2021, le CEN est le premier club à ouvrir une section « escrime laser », avec le soutient de la FFCEB (Fédération Francophone des Cercles d’Escrime de Belgique).